Qui sommes-nous ?

Michel Promérat, Président du CIERVLe Centre International d’Études et de Recherches de Vichy (CIERV) trouve son origine dans la publication de l’arrêté gouvernemental du 24 décembre 2015 portant ouverture des archives relatives à la Seconde Guerre mondiale. Cette décision, attendue de longue date, offre désormais à tous les citoyens, qu’ils soient ou non universitaires, la possibilité d’accéder à l’ensemble des documents déposés dans les archives publiques et notamment celles concernant le gouvernement de l’État français, installé à Vichy en juin 1940.

Aussi, un groupe d’habitants de Vichy et de sa région, constatant que la connaissance par le grand public de cette période complexe demeure à la fois incomplète et encombrée d’idées reçues, a pris l’initiative de constituer en mars 2016 une association (loi de 1901) afin de diffuser les résultats des recherches nombreuses et riches conduites depuis plusieurs décennies, mais parfois limitées à un public universitaire. Ce faisant, le CIERV souhaite contribuer, sans tabous et de façon raisonnée, à faire progresser la connaissance de la période, mais également faciliter son inscription apaisée dans la mémoire nationale et locale afin que, pour paraphraser Henry Rousso, ce passé douloureux finisse par passer.

Il a semblé aux initiateurs de la création de cette association que, s’agissant notamment de la partie de l’histoire nationale qui s’est déroulée à Vichy, il eût été peu judicieux que cette association ait son siège ailleurs que dans cette ville.

I. PRINCIPES

  • Le CIERV se veut totalement apolitique. Il n’est lié à aucune sensibilité philosophique, religieuse ou politique.
  • Il vise à rassembler et non à exclure. Son objectif et d’organiser, à propos de sujets complexes et parfois polémiques, un débat apaisé, croisant des regards divers, français et étrangers, afin d’aboutir à une analyse raisonnée et fondée scientifiquement.
  • Pour ce faire, il s’appuie sur le concours d’universitaires, présents dans son conseil d’administration et sur un conseil scientifique, présidée par Monsieur Mathias Bernard, professeur d’histoire contemporaine et président de l’université de Clermont-Auvergne.
  • Toutefois, le CIERV n’entend pas limiter son public au seul champ universitaire. Du fait même de son origine et de son caractère associatif, il est ouvert à tous les publics.

II. ACTIONS

  • Le CIERV organisera, à date régulière, des Rencontres, dont les premières ont eu lieu le 26 novembre 2016 à Vichy. Elles réuniront des universitaires, historiens, juristes, français et étrangers, qui présenteront des conférences et animeront des tables rondes sur des sujets relatifs à la vie politique, sociale, économique, culturelle de la période 1939-1945 et aux conséquences de celle-ci, notamment sur le plan mémoriel.
  • Ces Rencontres ne seront pas des colloques de type universitaire, réservés à des spécialistes du sujet, mais seront ouvertes à tout public.
  • Ces Rencontres donneront lieu à une diffusion du contenu des conférences et des tables rondes, par le biais du site internet de l’association et, dès que possible, par des cahiers annuels. Le CIERV a pour projet d’organiser, de façon plus ponctuelle, éventuellement en liaison avec d’autres associations ou administrations locales, des conférences ou des expositions traitant de la période 1939-1945.
  • Le CIERV souhaite enfin pouvoir contribuer à la collecte de témoignages, écrits ou oraux, d’acteurs de la période et recueillir des archives privées, en dépôt dans les familles, et aider à leur intégration dans le patrimoine public, en collaboration avec les services des archives départementales de l’Allier. À cette fin, une convention a été signée avec le service des archives municipales de Cusset. Il facilitera ainsi le travail des chercheurs et des étudiants, mais également celui de tous les passionnés d’histoire.

Laisser un commentaire

Fermer le menu